Projet de parc éolien : le conseil municipal se prononce sur la zone humide

Vendredi, 6 novembre, 2020

Le conseil municipal, réuni ce jeudi soir, devait se prononcer sur une question en lien avec le projet de parc éolien du Chalonge porté par la société Voltalia. A la question posée par Mme Le Maire, « Etes-vous pour reconnaître le caractère d'intérêt général au projet éolien de Voltalia sur la zone humide à proximité du Chalonge ? », les élus ont voté à bulletins secrets :

Non : 18

Oui : 1

Plusieurs élus s’étaient réunis en comité de pilotage dès le début de l’été pour rencontrer des acteurs en lien avec le projet : l’association Eojedisnon, la société Voltalia, le député Yves Daniel, le sous-préfet, l’association « Eoliennes en Pays de Vilaine », le collectif « Citoyens du Zef » de Blain », le Sydela, et une famille saffréenne impactée par le Parc des quatre seigneurs.

A l’issue de leurs travaux, ces élus avaient transmis au Conseil Municipal la position suivante :

▪  « Si VOLTALIA initie une procédure de « déclaration de projet » visant à demander la reconnaissance du caractère d’intérêt général à son projet d’implantation d’éoliennes sur une zone humide à proximité du Chalonge, le comité de pilote recommande au Conseil Municipal de ne pas la valider pour modifier le PLU (Plan Local d’Urbanisme).

En effet, au vu de l’ensemble des éléments évoqués ci-dessus, la destruction d’une zone humide n’est pas justifiée au regard notamment :

• des objectifs économiques et environnementaux poursuivis.

• des conséquences sanitaires potentiellement importantes. Or la société VOLTALIA ne peut garantir l’absence de nuisances.

• des conséquences sociales pour les citoyens voisins de la zone. Des voisins concernés mais non associés à la réflexion initiale. Or, il est certain que ce projet aura un impact sur leur patrimoine immobilier, forcément dévalorisé.  » ▪